Formation Syndicale : Pourquoi et Comment ?

Ce congé permet à tout salarié de participer à des stages ou des formations économiques, sociales ou syndicales afin de se préparer à l’exercice de fonctions syndicales. Vous trouverez ici les modalités pour vous inscrire.

Pourquoi se former ?

Être syndiqué à la CGT donne la possibilité d’être plus efficace pour agir avec ceux qui nous entourent au travail et dans la cité mais c’est aussi avoir la possibilité de connaître et de participer à la vie de ton syndicat. La CGT propose à tous ses syndiqués de pouvoir se former tout au long de leur vie en leur donnant les éléments qui leur permettent :

  • De se faire une opinion sur tous les sujets et tous les enjeux de la vie sociale et économique, sur les droits et acquis des salariés
  • De trouver les premières réponses aux questions immédiates qu’ils se posent
  • D’être partie prenante de la vie de leur organisation syndicale et d’y prendre toute leur place

Ces formations sont des moments de débat entre syndiqués de toutes professions et responsables syndicaux. Elles permettent l’enrichissement de chacun par l’échange de savoirs, d’idées ou de pratiques syndicales. C’est aussi offrir l’acquisition de connaissance et de compétences qui permettront à chacun d’être pleinement acteur dans leur organisation, de prendre des responsabilités ou de participer à l’activité.

La C.G.T. propose plusieurs types et niveaux de formation, de caractère général ou spécifique, ouverts à tous les syndiqués (et non syndiqués), qu’ils aient ou non des responsabilités syndicales.

Les modalités d’accès à la formation syndicale

Chaque salarié à droit à 12 jours de congé formation par an (18 jours dans certains cas), dans la limite d’un plafond déterminé par la taille de l’entreprise.

Depuis la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014, l’article L.2145-7 du Code du travail permet maintenant de prendre le congé formation économique, sociale et syndicale sur une demi-journée minimum. La subrogation répond à notre exigence que l’ensemble des éléments de rémunération (salaire net  et cotisations sociales) soient maintenus afin que tous les droits perdurent pour les salariés en formation syndicale. Elle conditionne l’obligation pour l’employeur d’appliquer la subrogation, à la demande d’une organisation syndicale.

Concrètement, le salarié de droit privé doit adresser une demande écrite d’autorisation d’absence à son employeur, si besoin par lettre recommandée avec avis de réception, au moins 30 jours avant le début de la formation. Elle doit préciser la date et la durée de l’absence ainsi que le nom de l’organisme responsable du stage. Tout refus doit être motivé et notifié à l’intéressé dans les huit jours.


Pour les fonctionnaires, le modèle de demande d’autorisation est différent mais les délais à mettre en œuvre sont les mêmes.


Concernant les privés d’emploi, la demande écrite est à adresser au pôle emploi dont ils dépendent dans un délai d’au moins 30 jours. Ils doivent s’assurer de la bonne réception de la demande, soit par récépissé de son dépôt soit en l’envoyant par lettre recommandée avec accusé de réception.

Dans tous les cas, il faut également envoyer à l’entité qui organise la formation le bulletin d’inscription qui sera toujours téléchargeable via l’agenda de ce site et aviser la Fapt 05 des formations auxquelles vous vous inscrivez.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *