Pourquoi je serais (encore) gréviste le 12 septembre ?

Au début, moi même je me demandais pourquoi, encore… Mais tout simplement parce que c’est un cri du cœur. Un besoin de dire que ça en est assez. Qu’après 5 ans de Sarkozy, 5 interminables années de Hollande, on ne va pas encore se laisser chier dans les bottes par le joujou Macron, à peine sortie de sa boîte.

Ou alors peut-être, plus lucidement, est-ce tout simplement par fierté. Parce que je me demande si nous, simples salariés, étudiants, nous sommes condamnés à nous faire marcher dessus toute notre vie ? Par nos belles-mères, nos banquiers, nos patrons et même ceux qui sont censés nous représenter : nos politiques.

Peut-être que pour une fois j’ai besoin de me dire qu’on vaut mieux que ça. Mieux que des politiciens qui se foutent ouvertement de nos gueules, mieux que des médias qui ne savent que jouer les ingénus ébahis et puis même mieux que des collègues résignés qui ne savent plus que serrer les fesses en attendant que la prochaine leur tombe dessus (ou même dedans…).

Peut-être que cette fois je ne serai gréviste que par égoïsme mais si tout le monde osait l’être en même temps, même pour ses petites raisons personnelles, au moins une fois, au moins un jour, on réaliserait que la société ne tourne que parce que ceux qui serrent les fesses à longueur d’année la font tourner.

Alors non, cette société ne me fait pas rêver. Qui n’aurait pas envie de dire Merde à un monde où mon frère qui s’arrache à décrocher le BAC, ou même son pote qui l’a eu les doigts dans le nez, ne savent pas encore (aujourd’hui 21 août) où ils foutront les pieds à la rentrée ? Et les patrons du CAC 40 nous emmerdent à prévisionner des budgets sur 5 ans !

Alors on n’étouffe plus les révoltes dans l’œuf, à la FAC, on les écrase carrément ! On prive les étudiants de perspectives d’avenir, à quoi bon trouver une université puisqu’ils n’auront pas de quoi se loger de toute façon et quand bien même, ils ne sont pas prêts de trouver un job… Avec tout ça, on leur ferait presque croire que c’est eux le cancer de la République : « On est obligé de vous amputer de 5 euros d’APL avant que la tumeur ne se généralise, vous coûtez si cher à notre chère nation. » Il ne faudrait quand même pas trop qu’ils s’habituent à compter sur l’assistanat, après tout est-ce que leurs parents apprécieraient de savoir que les cotisations si régulièrement versées servent à la population plutôt qu’à rembourser l’énorme dette creusée par des politiques toujours scrupuleux et conscients de l’importance de leurs tâches ?

D’ailleurs mieux vaut ne pas faire de jaloux et réduire tous les budgets, même celui de la Recherche, des fois qu’en cherchant ils trouvent quelque chose !

Trouver une solution au chômage ? Au foutage de gueule Jupitérien qui promet de traîner dans le temps ? Peut être à l’étau qui sert tellement le cul de mes concitoyens qu’il les oblige à constamment baisser la tête ?

Alors oui, le 12 je serais gréviste, et même si ce n’est pas pour sauver le monde (il paraît qu’Hulot s’en charge dans son bel hélico), ce sera au moins pour avoir le plaisir de dire Merde et accessoirement pouvoir continuer de me regarder dans la glace ou de sourire sur mes selfies !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *